la medecine prophetique

le danger de la pamplemousse

Les dangers du pamplemousse

Régulièrement, les médias mettent en garde les populations contre les interactions du pamplemousse avec certains médicaments.

De nombreux lecteurs m’écrivent pour me demander si vraiment, un fruit aussi sain que le pamplemousse peut être dangereux pour la santé. 

Ma réponse est un grand OUI !

Les risques du pamplemousse sont majeurs, avec de nombreux médicaments. Les effets indésirables de ces médicaments peuvent être multipliés par 20 par un simple verre de jus de pamplemousse, avec des conséquences potentiellement fatales.

Voici pourquoi, et voici comment vous protéger :

 

Le pamplemousse bloque la métabolisation de certains médicaments

Lorsque vous avalez un médicament, celui-ci passe dans votre sang puis il est utilisé par votre organisme : des enzymes vont « digérer » le médicament pour le transformer en substances utilisables par vos cellules, qui vont l’absorber, le « consommer », puis rejeter des déchets par les urines.

Le problème est que le pamplemousse contient des produits actifs appelés furanocoumarines, qui bloquent de façon irréversible un de nos enzymes, le CYP3A4.

Or, cet enzyme CYP3A4 est précisément celui qui sert à assimiler de nombreux médicaments contre le cancer, l’hypertension, les problèmes cardiovasculaires, les problèmes urinaires, ainsi que des médicaments immunodépresseurs (qui affaiblissent le système immunitaire) et des anti-infectieux, des analgésiques (antidouleur) et des tranquillisants (la liste de ces médicaments est à la fin du message).

Voici donc ce qui arrive aux personnes qui prennent du pamplemousse en même temps que ces médicaments :

Leurs médicaments passent dans leur sang et ne sont pas « consommés » comme ils devraient l’être, (en langage médical, on dit « métabolisés »), parce que l’enzyme est bloqué. La concentration sanguine en médicament s’élève, jusqu’à atteindre l’overdose, avec des effets graves incluant « mort subite, blocage rénal aigu, arrêt de la respiration, saignements gastro-intestinaux, destruction de la moelle osseuse chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. » (1)

« Prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme prendre 20 comprimés avec un verre d’eau », explique David Bailey, le pharmacologue canadien qui a découvert ce phénomène il y a 20 ans, et qui s’est spécialisé dans l’étude des interactions entre médicaments et pamplemousse. « Il s’agit d’overdose accidentelle. » (2) Des études avaient en effet déjà indiqué que boire un verre de 200 mL de pamplemousse par jour, trois jours de suite, provoque une hausse de 330 % de la concentration sanguine de simvastatine, un médicament très couramment prescrit contre le cholestérol, par rapport à un verre d’eau.

 

85 médicaments concernés

Malheureusement, il existe de plus en plus de médicaments qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4 – et dont la métabolisation est donc bloquée par la consommation de pamplemousse.

La liste est passée de 17 médicaments en 2008 à 43 en quelques années !

Le risque d’accident s’est donc considérablement élevé, et justifie aujourd’hui que chacun veille à ce que les médicaments qu’il prend ne soient pas incompatibles avec le pamplemousse.

Ceci est d’autant plus important que l’effet se produit même avec des petites doses, que le pamplemousse soit consommé tel quel ou sous forme de jus.

Les personnes de plus de 45 ans compensent moins bien les concentrations excessives de médicaments dans le sang, et sont donc particulièrement vulnérables, surtout que ce sont elles qui consomment en général le plus de pamplemousses.

 

Comment vous prémunir

Si vous ne prenez aucun médicament, pas de problème, vous pouvez continuer à vous régaler de ce fruit délicieux.

Si vous prenez des médicaments, vous n’êtes pas forcément obligé d’arrêter le pamplemousse.

Vous devez savoir que le risque ne concerne que :

 

  • les médicaments pris oralement (par la bouche) ;

     

  • qui ne sont que faiblement ou moyennement absorbés par l’organisme ;

     

  • et qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4, ou cytochrome P450 3A4, ce que vous pouvez vérifier sur la notice.

     

Lorsque c’est nécessaire, la notice des médicaments concernés comprend toujours l’avertissement de ne PAS consommer de pamplemousse simultanément, donc c’est une raison de plus de toujours lire les notices.

Vous trouverez ci-dessous la liste des médicaments principaux concernés : je vous donne les noms des molécules (génériques), et pour certains le nom commercial.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Liste des médicaments contre-indiqués avec le pamplemousse (attention, cette liste n’est pas forcément exhaustive : vérifiez toujours la notice de vos médicaments, et demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

1. Certaines statines (médicaments pour faire baisser le cholestérol) 

 

  • Nom de la molécule : Simvastatine. Nom commercial : Zocor et génériques

     

  • Nom de la molécule : Atorvastatine. Nom commercial : Tahor et génériques

     

  • Nom de la molécule : Lovastatine

     

2. Certains médicaments contre l’hypertension

 

  • Nom de la molécule : Félodipine. Nom commerciaux : Logimax, Flodine et génériques

     

  • Nom de la molécule : Nicardipine. Nom commercial : Loden

     

3. Certains médicaments immunodépresseurs (contre le rejet de greffe d’organe)

 

  • Nom de la molécule : Ciclosporine. Nom commercial : Néoral

     

  • Nom de la molécule : tacrolimus. Nom commercial : Tacrolimus

     

  • Nom de la molécule : Sirolimus. Nom commercial : Rapamune

     

  • Nom de la molécule : Everolimus. Nom commercial : Afinitor

     

4. Certains médicaments contre le cancer

 

  • Nom de la molécule : Crizotinib

     

  • Nom de la molécule : Dasatinib

     

  • Nom de la molécule : Erlotinib

     

  • Nom de la molécule : Everolimus

     

  • Nom de la molécule : Lapatinib

     

  • Nom de la molécule : Nilotinib

     

  • Nom de la molécule : Pazopanib

     

  • Nom de la molécule : Sunitinib

     

  • Nom de la molécule : Vandetanib

     

  • Nom de la molécule : Venurafenib

     

5. Certains médicaments contre les infections

 

  • Nom de la molécule : Erythromycine

     

  • Nom de la molécule : Halofantrine

     

  • Nom de la molécule : Maraviroc

     

  • Nom de la molécule : Primaquine

     

  • Nom de la molécule : Quinine

     

  • Nom de la molécule : Rilpivirine

     

6. Certains médicaments contre les problèmes cardiovasculaires

 

  • Nom de la molécule : Amiodarone

     

  • Nom de la molécule : Apixaban

     

  • Nom de la molécule : Clopidogrel

     

  • Nom de la molécule : Dronedarone

     

  • Nom de la molécule : Eplerenone

     

  • Nom de la molécule : Felodipine

     

  • Nom de la molécule : Nifedipine

     

  • Nom de la molécule : Quinidine

     

  • Nom de la molécule : Rivaroxaban

     

  • Nom de la molécule : Ticagrelor

     

7. Certains médicaments contre les problèmes nerveux et psychiques

 

  • Nom de la molécule : Alfentanil (oral)

     

  • Nom de la molécule : Buspirone

     

  • Nom de la molécule : Dextromethorphan

     

  • Nom de la molécule : Fentanyl (oral)

     

  • Nom de la molécule : Ketamine (oral)

     

  • Nom de la molécule : Lurasidone

     

  • Nom de la molécule : Oxycodone

     

  • Nom de la molécule : Pimozide

     

  • Nom de la molécule : Quetiapine

     

  • Nom de la molécule : Triazolam

     

  • Nom de la molécule : Ziprasidone

     

8. Certains médicaments contre les problèmes gastrointestinaux

 

  • Nom de la molécule : Domperidone

     

9. Certains médicaments contre les problèmes urinaires

 

  • Nom de la molécule : Darifenacine

     

  • Nom de la molécule : Fesoterodine

     

  • Nom de la molécule : Solifenacine

     

  • Nom de la molécule : Silodosine

     

  • Nom de la molécule : Tamsulosine

     

******************************

Publicité :

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir la lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Sources :

(1) Étude menée par l’Université Western à London, en Ontario, publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne

(2) David Bailey, pharmacologue au Lawson Health Research Institute à London (Canada), cité par CBSnews Health, Grapefruit juice interaction with drugs can be deadly

 

******************************

 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.

Santé Nature Innovation n’est pas responsable de l’exactitude, de la fiabilité, de l’efficacité, ni de l’utilisation correcte des informations que vous recevez par le biais de nos produits, ou pour des problèmes de santé qui peuvent résulter de programmes de formation, de produits ou événements dont vous pouvez avoir connaissance à travers ce site. L’éditeur n’est pas responsable des erreurs ou omissions. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de NPSN Santé SARL, rue Faucigny 5, 1700 Fribourg. Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

LES BIENFAITS DU COSTUS قسط

LES BIENFAITS DU COSTUS OU QIST (قسط)Costus

Abu Bakr ibn al 'Arabi a dit:

"Le Qist (costus, écorces de racine de plantes, base du 3oud) est de deux types:

Hindy (indien), qui est noir,          et Bahry qui est blanc.

Al Qist al Hindy est plus chaud que al Bahry. "

 Oum Qays bint Mihsan radhi Allahou anha a dit:

 "J'ai entendu le Messager d'Allah salallahou aleyhi wa sallam dire:

"C'est à vous d'utiliser "Al 3Oud al Hindy" , car en effet il contient sept remèdes, il est inhalée par les narines pour enlever les douleurs de gorge et placé sur les côtés de la bouche pour le soulagement des Dhaat al Janb(maladie qui donne des abces)"

(Recueilli par Boukhari et Mouslim.)

Dans une autre narration qui sera expliqué dans deux chapitres:
"Je me suis approché du Prophète salallahou aleyhi wa sallam avec un de mes fils tout en appuyant ses amygdales en raison d'une amygdale, alors il a dit:

Tu devrais utiliser al Qist al Hindy "

(Recueilli par Boukhari et Mouslim)

 L'imam Ahmad et les auteurs des Sunnan ont recueilli un hadith sous l'autorité de Jabir que le Messager d'Allah salallahou aleyhi wa sallam a dit:

"Si un enfant est infligée avec une amygdale ou un mal de tête, alors laissez sa mère prendre al Qist al Hindy, frotter le dans de l'eau et laissez le respirer sous forme de gouttelettes à travers ses narines." Dans un hadith rapporté par Anas qui sera expliqué dans deux chapitres, il dit:
"La meilleure chose pour vous soigner est la Hijaamah et al Qist al Bahry."

On comprend de ce hadith que c'est un remède à tous les maux, al Qist al Hindy est utilisé quand la médecine chaude est nécessaire pour le traitement, et al Bahry a été décrit comme doux, parce al Hindy est plus chaud que al Bahry comme cela a déjà été expliqué.

Sa parole salallahou aleyhi wa sallam:

 "Car il contient sept remèdes ..."Dans ce Hadith, seuls deux types de remèdes ont été mentionnés et non pas sept, donc soit le narrateur s'est contenté de n'en mentionner que deux, tandis que les sept ont été mentionnés par le Messager, ou le Messager n'a mentionné que deux raison en raison du fait que elles deux sur les sept, existent à toute époque.La seconde possibilité semble être la plus forte comme on le verra sous peu.Les médecins ont mentionné que les avantages d'al Qist sont les suivants :

1/Il facilite le flux menstruel.            2/Il facilite l'écoulement de l'urine.

3/Il tue les vers dans les intestins.        4/Il repousse le poison.

5/Il repousse la fièvre.                        6/Il réchauffe l'estomac.

7/Il augmente le désir sexuel .          8/Il élimine les taches du visage.

Ainsi, plus de sept remèdes ont été mentionnés, certains servants ont expliqué que sept remèdes ont été connus par la révélation, et le reste par l'expérience, de sorte que sept ont été mentionnés en raison de leur certitude. D'autres savants ont dit qu'Il n'a mentionné que ce qui était nécessaire parce qu'il n'a pas été envoyé avec les détails de ces questions.

  Je dis:

"Il y a une possibilité que les sept mentionnés dans le hadith, soient sept méthodes qui sont basé sur la manière dont elles sont utilisées comme traitement, parce qu'il est soit frotté, bu, Takmyd, Tandhyl, respiré comme une fumée, inhalée sous forme de gouttes liquides à travers les narines ou placés sur les côtés de la bouche."
Il est frotté en le mélangeant avec de l'huile et des crèmes jusqu'à ce qu'il soit lisse, également comme Takmyd.Pour boire, il est broyé en une poudre et mélangé avec du miel, de l'eau ou d'autres liquides, également comme Tantyl,Il est inhalé en le mélangeant avec de l'huile et mit en gouttelettes et injectés dans les narines.L'inhalation comme fumée est clair.Avec chaque méthode, il y a des avantages différents de guérison, et tant d'éloquence, venant de celui a qui a été donné Jawaami al Kalim, ne doit pas être surpris.

       

قال أبو بكر بن العربي القسط نوعان : هندي وهو أسود ، وبحري وهو أبيض ، والهندي أشدهما حرارة .

عن أم قيس بنت محصن قالت سمعت النبي صلى الله عليه وسلم يقول

عليكم بهذا العود الهندي فإن فيه سبعة أشفية يستعط به من العذرة ويلد به من ذات الجنب

كذا وقع هنا مختصرا ، ويأتي بعد أبواب في أوله قصة " أتيت النبي صلى الله عليه وسلم بابن لي وقد أعلقت عليه من العذرة فقال:

عليكن بهذا العود الهندي

وأخرج أحمد وأصحاب السنن من حديث جابر مرفوعا

أيما امرأة أصاب ولدها عذرة أو وجع في رأسه فلتأخذ قسطا هنديا فتحكه بماء ثم تسعطه إياه

وفي حديث أنس الآتي بعد بابين

إن أمثل ما تداويتم به الحجامة والقسط البحري

وهو محمول على أنه وصف لكل ما يلائمه ، فحيث وصف الهندي كان لاحتياج في المعالجة إلى دواء شديد الحرارة ، وحيث وصف البحري كان دون ذلك في الحرارة ، لأن الهندي كما تقدم أشد حرارة من البحري

قوله : ( يستعط به من العذرة ، ويلد به من ذات الجنب )

كذا وقع الاقتصار في الحديث من السبعة على اثنين ، فإما أن يكون ذكر السبعة فاختصره الراوي أو اقتصر على الاثنين لوجودهما حينئذ دون غيرهما ، وسيأتي ما يقوي الاحتمال الثاني .

وقد ذكر الأطباء من منافع القسط:

أنه يدر الطمث والبول

ويقتل ديدان الأمعاء

ويدفع السم وحمى الربع والورد

ويسخن المعدة

ويحرك شهوة الجماع

ويذهب الكلف طلاء

فذكروا أكثر من سبعة ، وأجاب بعض الشراح بأن السبعة علمت بالوحي وما زاد عليها بالتجربة ، فاقتصر على ما هو بالوحي لتحققه وقيل ذكر ما يحتاج إليه دون غيره لأنه لم يبعث بتفاصيل ذلك قلت : ويحتمل أن تكون السبعة أصول صفة التداوي بها ؛ لأنها إما طلاء أو شرب أو تكميد أو تنطيل أو تبخير أو سعوط أو لدود ؛ فالطلاء يدخل في المراهم ويحلى بالزيت ويلطخ ، وكذا التكميد ، والشرب يسحق ويجعل في عسل أو ماء أو غيرهما ، وكذا التنطيل ، والسعوط يسحق في زيت ويقطر في الأنف ، وكذا الدهن ، والتبخير واضح ، وتحت كل واحدة من السبعة منافع لأدواء مختلفة ولا يستغرب ذلك ممن أوتي جوامع الكلم .

الحافظ ابن حجر العسقلاني

 Fath al Bari Volume 12,

 Imam Ibn Hadjar al-’Asqalânî - الإمام ابن حجر العسقلاني